TP4 : La cellule, siège de réactions chimiques

Rappel : Document initiateur

Problème : Les facteurs environnementaux peuvent-ils modifier l’activité cellulaire?

Activité 1 : Expérience ExAO avec des chlorelles placées à l’obscurité/lumière.

les chlorelles sont  introduites dans un bio-réacteur ouvert. Une sonde oxymétrique, reliée à un ordinateur avec le logiciel « Atelier scientifique », permet  de  mesurer l’évolution de la quantité  de  dioxygène dans la solution en présence de chlorelles. Le montage ainsi réalisé est soit éclairé à l’aide d’une lampe ou pas.

  • Pendant 9 minutes, alterner des périodes d’éclairement et d’obscurité de 3 minutes chacune (commencer pas une phase d’éclairement). Attention de bien repérer ces différentes phases en utilisant la fonction « repère long » (par exemple, utiliser le repère long pour les phases obscures).
  • A la fin de la mesure, « ajouter un commentaire » au graphique comme indiqué sur la fiche technique en donnant un titre et en précisant à quoi correspondent les repères longs placés sur le graphique.
  • Imprimer le graphique.

Q1 : Préciser le facteur environnemental testé dans cette expérience.

Q2 : Décrire la courbe obtenue et interpréter les résultats (expliquer ce qui se passe pour chaque période).

Q3 : Conclure en répondant au problème.

Activité 2 : Expérience avec des végétaux dans du rouge de crésol placés à l’obscurité/lumière

Information importante :

Le rouge de crésol est un indicateur de pH. En présence de CO2, le milieu devient plus acide et le rouge de crésol devient alors jaune. En déficience de CO2, le milieu devient plus basique et le rouge de crésol devient rose.

Par facilité, les végétaux utilisés dans l’expérience sont des élodées et non pas des chlorelles.

Des élodées sont introduites dans deux tubes à essais 1 et 2 (bouchés) contenant du rouge de crésol :

  • le tube 1 est exposé à la lumière,
  • le tube 2 est placé à l’obscurité.

Deux autres tubes, les tubes 3 et 4 (bouchés) ne contiennent que du rouge de crésol :

  •  le tube 3 est placé à l’obscurité,
  •  le tube 4 est exposé à la lumière.

Q1 : A quoi servent les tubes 3 et 4? Comment peut-on alors les nommer?

Q2 : Au vu des résultats, compléter le tableau suivant.

 

Tubes

Tube 1

Tube 2

Tube 3

Tube 4

Expérience : Contenu du tube
Condition  expérimentale : (lumière / obscurité)
Résultat obtenu : couleur du tube
Interprétation : signification de cette couleur
Échange gazeux mis en évidence (s’il y en a)

 Q3 : Conclure en répondant au problème.