lichenDes lichens sont des êtres vivants qui ont longtemps été considérés, à tort, comme des végétaux. Ce sont en réalité des associations symbiotiques entre deux organismes. Ils se retrouvent sur de très nombreux supports comme la surface des arbres, les murs et même les rochers.
Définition de symbiose :
Association durable et réciproquement profitable entre 2 ou plusieurs organismes; Symbiose = syn : ensemble – bio : vie

Comment une association symbiotique entre deux organismes différents permet aux lichens d’occuper de tels milieux hostiles ?

Activités pratiques :

  • Préparation microscopique d’une coupe de lichen.
  • Mesure ExAO de la variation de la quantité de dioxygène en présence de lichens à la lumière et à l’obscurité.

Documents complémentaires :

Document 1 : Electronographie d’un lichen

lichen_MEDocument 2 : Résistance des lichens

Les lichens ont la capacité de résister à de très fortes dessiccations. Certains lichens peuvent vivre avec une teneur en eau de 2 %. Ils sont aussi capables de se réhydrater jusqu’à contenir beaucoup d’eau (100 à 300 % par rapport à la matière sèche du lichen).La rétention d’eau est principalement assurée par les filaments incolores. Ceux-ci produisent des pigments qui assure une protection par rapport à une lumière solaire trop intense et des composés toxiques ce qui les empêchent d’être consommés par la plupart des herbivores.

Document 3 : Comparaison des besoins des algues et des champignons dans différentes conditions milieux A et B : algues / milieux C, D et E : champignons

Milieux Composition du milieu de culture Conditions d’éclairement Évolution de la culture
A Eau + sels minéraux Lumière Accroissement de la population d’algues
B Eau + sels minéraux Obscurité Diminution de la population et mort des algues
C Eau + sels minéraux Lumière Diminution de la population et mort des champignons
D Eau + sels minéraux+ Glucose Obscurité Accroissement de la population de champignons
E Eau + sels minéraux+ Glucose Lumière Accroissement de la population de champignons

Document 4 : Expérimentation sur un lichen (Peltigera polydactila)

doc_MO_exp_lichensDes disques de lichen de 7 mm de diamètre sont mis à incuber dans une solution de NaHCO3 (source de carbone minéral) dont le carbone est radioactif. Le dispositif est éclairé à des intervalles réguliers de temps variés, on prélève alors des disques, on arrête toutes réactions chimiques puis on dissèque afin de séparer les cellules algales des filaments de champignons. On détermine la teneur en molécules organiques radioactives totale et des deux parties. Les résultats sont consignés dans le graphique ci-contre.