[important]

Pour définir le terme d’accommodation et l’origine des anomalies visuelles suivantes : Myopie, Presbytie, Hypermétropie.

[/important]

Manipulation1 : Accommodation

Fermer les yeux tout en tenant un objet proche des yeux, puis les ouvrir.

Faire de même tout en tenant l’objet éloigné des yeux.

  • Préciser si dans chaque cas, l’objet est aussitôt vu distinctement.
  • En déduire ce qui se passe.

Manipulation 2 : Expérience de Purkinje

Dans un premier temps :

– Une des personnes du binôme regarde un objet assez éloigné d’elle (donc pas d’accommodation). Une bougie est placée latéralement devant l’œil.

– La seconde observe l’œil de son voisin.

Dans un second temps :

– la personne dont l’œil est toujours à la même place, regarde un objet très rapproché, sans que la bougie soit déplacée; la distance entre l’œil et la bougie devant rester la même au cours des 2 expériences.

  • Décrire les modifications observées.
  • En déduire quelle partie de l’œil est responsable de l’accommodation et comment il intervient

Manipulation 3 : Les limites de l’accommodation : Détermination du Punctum proximum et du Punctum remotum.

Tenir un objet et mesurer à l’aide d’une règle la distance minimale qui permet d’en obtenir une image nette.

– Pour un œil normal, l’accommodation joue donc entre le Punctum remotum (6m) et le Punctum proximum (15cm pour un âge relativement jeune!).